Skip to content Skip to left sidebar Skip to footer

Non classé

Un jeu à Jean Paulhan pour la Journée Internationale de Lutte pour le Droit des Femmes

Ce lundi, la Journée Internationale de Lutte pour les Droits des Femmes a été célébrée au Mas de Mingue, ouvrant une semaine dédiée à ce sujet plus que d’actualité, entre les écarts de salaires toujours en vigueur, le mouvement  #MeToo dénonçant les violences sexuelles, ou encore le manque de visibilité criant des femmes dans les postes à responsabilité.

Invitées au centre socioculturel Jean Paulhan, une vingtaine de femmes du quartier ont rejoint ce moment d’échange proposé par un partenariat de plusieurs associations : AMAOS, La Rencontre, et la Pléïade. C’est autour d’un jeu de société réalisé par l’association AMAOS et ses adhérentes portant sur le traitement de la femme dans la société, que se sont ouvertes les discussions, déclinées en plusieurs catégories matérialisées par des cartes-question telles « paroles de femmes », « qui suis-je », « clichés », « égalités-inégalités ». Un jeu sans gagnant ni perdant dont le but aura été de faire connaître des dates clés, des personnages féminins ayant marqué l’histoire, ou encore de mettre à jour les petites blagues misogynes et insidieuses couramment usitées au sein de notre société.

Une délégation municipale, menée par François Courdil, Adjoint délégué à la politique de la ville et aux centres sociaux, et composée notamment des adjointes municipales Dolorès Orlay Moureau et Carole Solana, a ensuite fait son apparition pour saluer l’initiative et inviter « les femmes à prendre leurs places au sein des quartiers ». Délégation qui s’est ensuite effacée pour reprendre le jeu dans lequel sont entrées les voix des deux adjointes, tandis que François Courdil quittait les lieux…

La Journée Internationale de Lutte pour les Droits des Femmes, une affaire uniquement de femmes ?

Une prévention gaz au Mas de Mingue, par Zalia, Nassira et Alice

Depuis lundi 11 Janvier, une petite équipe de jeunes gens vêtus de leurs vestes bleues sillonnent les habitations du Mas de Mingue à la rencontre des habitants. Faisant suite à la fuite de gaz de janvier dernier, le déploiement de six services civiques constitués en binômes mixtes, dirigés par la médiatrice Sonia Benkirat et mobilisés par un partenariat de l’association la Pléïade, Habitat du Gard, la ville de Nîmes et GRDF, se déroulera jusqu’à fin juin-début juillet, au Mas de Mingue, au Chemin Bas d’Avignon ainsi qu’au Val-de-Gour. Un total de 650 foyers qui se verront tous remettre un flexible de gaz neuf, et recevront de précieux conseils quant aux risques liés au gaz, mais aussi des idées pour mieux gérer les consommations d’énergies grâce à de petits écogestes pour économiser électricité, gaz, eau, mais aussi de l’argent sur les factures !

Quelques conseils et écogestes à adopter :

  • Aérer tous les jours le logement pendant 10 minutes pour éviter les intoxications au monoxyde de carbone dégagé par les chaudières et chauffages,
  • Ne pas surchauffer les logements, adapter les températures des chauffages et les régler sur 18°C ;
  • Vérifier les mastics des fenêtres pour éviter la perte d’énergie,
  • Acheter des éco-mousseurs pour les robinets, qui permettent de moins gâcher d’eau,
  • Prendre des douches plutôt que des bains,
  • Installer des ampoules LED qui consomment moins d’électricité que les ampoules classiques,
  • Utiliser des couvercles pour faire cuire des aliments, qui accélèrent le temps de chauffe.

Sorties famille !

Le secteur familles du CSCS Jean Paulhan propose pour les vacances de février, les sorties suivantes :

Lundi 22 février : promenade en garrigue au Mas de Mingue l’après-midi

Mardi 23 février : sortie en bord de mer au Grau du Roi avec pique-nique

Mercredi 24 février :  ballade et pique-nique au bois des Espeisses à Nîmes.

Fabienne assurera les inscriptions Le programme est susceptible d’évoluer en fonction des restrictions sanitaires et des conditions météorologiques.

Le confinement vu par…

Le confinement est trop dur pour moi et pour ma famille. Quand nous ne pouvons pas sortir, on est obligé de remplir une attestation à chaque fois, on est obligé de porter ce masque moche et d’être contrôlé chaque jour : c’est hyper stressant.

Avec 2 petits enfants toujours à la maison, mille pages de devoirs, cuisine 3 fois par jour et après… Après nous ne pouvons pas boire un verre de vin, on ne peut pas aller en boîte pour danser, s’amuser un peu, écouter de la musique et avoir une vie normale ! Chaque fois que je regarde un film, j’ai l’impression que j’ai 99ans, que je suis déjà vieille parce que je ne bouge pas. Pendant le confinement on est toujours à la maison et jamais seul : déjà, pour 2 personnes mariées depuis 8ans et qui sont ensemble 24h/24h, c’est trop dangereux, alors 2 personnes qui ont un fort caractère, c’est plus difficile de discuter, je vous le confirme !

Je voudrais danser toute la nuit, après avoir beaucoup bu de n’importe quoi, puis marcher dans la rue à 6h du matin, et respirer un peu de liberté.

Naïra

Les inscriptions pour les ALSH

Les inscriptions pour les ALSH des enfants de 8 à 17 ans auront lieu à partir de ce jeudi 4 février matin dès 9h00, auprès de Fabienne, au CSCS Jean Paulhan. Pour les sorties familles les inscriptions auront lieu ce vendredi 5 février dès 9h00, auprès d’Adila et Sandrine.

Mes vœux pour 2021

En 2021, j’aimerais que tout le monde ait une vie meilleure, qu’on puisse sortir sans peur, que les scientifiques puissent découvrir une façon de supprimer les maladies.

J’aimerais que tous puissent revoir les gens qui leur manquent, que la faim n’existe plus, je voudrais aussi que les rêves de tout le monde puissent devenir réels.

J’espère que cette année sera moins dure que l’année dernière, que le covid sera exclu du monde, qu’enfin on puisse retourner à nos vies normales. Je sais que les soucis font partie de la vie mais ce serait super si on pouvait les soulager un peu.

par Emely, groupe 2

Actualité : une fuite de gaz au Mas de Mingue !

Avant-hier au Mas de Mingue il y a eu une fuite de gaz en face de la Poste, le soir. Les gens sont sortis dans le froid dehors. La police est venue, les pompiers aussi. Ma famille, nous étions à la maison tranquilles sans entendre de bruit, jusqu’au lendemain matin : pas de gaz à la maison ! Chez ma voisine c’était pareil. Le froid, pas de chauffage, pas d’eau chaude, c’était la galère ! Heureusement que chez moi j’avais la bouilloire pour chauffer l’eau pour faire le thé ! Enfin, un monsieur est venu pour ouvrir le gaz.

Par Nassira, groupe 2

Où trouver à manger au Mas de Mingue?

En 2020 on a vécu beaucoup de difficultés à cause du coronavirus, parce qu’il fallait rester chez soi. Pour cette situation, beaucoup de gens ne savent pas comment trouver à manger. Pour nous, au Mas de Mingue, on a un supermarché, Intermarché, où on peut trouver de l’alimentaire. Il y a aussi un marché, tous les jeudis, on peut y acheter des légumes et des fruits moins chers que dans les magasins. Il y a un autre marché pas loin, au Chemin Bas, le mardi matin, où ils vendent des vêtements. Au Mas de Mingue il y a aussi deux boucheries hallal qui vendent beaucoup de choses : de la viande, de la farine, des boissons comme du thé, des biscuits… Et une épicerie où on trouve beaucoup de choses. Pour les gens qui n’ont pas beaucoup d’argent, les Restaurants du Cœur situés au 2 bis rue Général Delestraint pour les habitants de Nîmes Ouest, les lundis et jeudis de 8h à 11h30 et de 13h30 à 16h en hiver, qu’on peut appeler au 0466296543, donnent à manger gratuitement, comme d’autres associations.

Voici la liste de toutes les associations nîmoises d’aide alimentaire :

-l’épicerie sociale de l’Association Protestante d’Assistance, au 2 Place de l’Oratoire. Téléphone : 0466582527. Sur inscription.

-les livraisons de colis alimentaires de la Croix Rouge Française, au 2160 Chemin de Bachas. Téléphone : 0466232795. Se faire diriger par un travailleur social (assistante sociale, département, CCAS).

-les colis alimentaires de la Table Ouverte, au 44 rue Richelieu. Téléphone : 0466678533. Participation d’1€ par colis.

-les repas à emporter du Pain Partagé, au 280 rue Charles Martel. Téléphone : 0466678533. Les inscriptions sont de 8h30 à 10h30, comme une vraie réservation de restaurant. Une participation d’1€ est demandée et une boîte hermétique pour récupérer le repas.

-les distributions de repas du Secours Populaire Français, au 130 route d’Avignon. Téléphone : 0466029897. Distributions les lundi, mardi, mercredi, jeudi, vendredi à de 14h à 17h, après inscriptions sur place. Une participation financière et demandée.

-l’épicerie solidaire de la Société Saint Vincent de Paul, au 32 boulevard Sergent Triaire. Téléphone : 0466761420. Ouverte le mardi de 9h à 12h et de 14h à 17h, petite participation financière.

-l’épicerie solidaire l’Espérance, située au 2 rue Nationale. Téléphone : 0953818418. Ouverte les lundi, mardi, mercredi, jeudi et vendredi de 9h30 à 12h et de 17h à 20h, et le samedi et les jours fériés de 9h30 à 12h, toute l’année.

  • On peut aller se renseigner aussi à La Pléiade qui organise des maraudes pour distribuer des repas aux habitants.

Par Hind, groupe 2

Constitution d’équipe de bénévoles

Bonjour à tous, Pour assurer la continuité de l’alimentation, des produits de première nécessité et les déplacements indispensables pour y accéder, des personnes en grande fragilité accueillies par les associations de Nîmes et pendant que les directives et les plans d’actions se mettent en place au niveau gouvernemental, départemental et local, Nous recherchons activement, avec l’ensemble des associations nîmoises, des bénévoles majeurs de moins de 60 ans, en bonne santé qui n’ont pas de cas de COVID 19 déclarés autour d’eux, qui ne sont pas confinés avec des personnes à risques, (personnes âgées, atteintes de maladies chroniques, enfants en bas âge, de femmes enceintes…) et qui ne courent pas de risques particuliers pour leur propre santé en temps normal. Nous voulons constituer ces équipes au plus vite, pour participer à l’organisation de la distribution alimentaire d’urgence à Nîmes en lien avec les autres partenaires selon les dispositifs indiqués par les pouvoirs publics. Toutes les précautions sanitaires à notre disposition seront prises pour préserver la santé de chacun. – Si vous souhaitez être bénévole dans les conditions énoncées ci-dessus, – Si vous êtes une association, merci de diffuser à votre réseau et merci de constituer si vous le pouvez une liste de bénévole, dans les conditions énoncées ci-dessus. Vous pouvez nous contacter à :
contact@apa30.fr avec copie à actionsociale@apa30.fr