Skip to content Skip to left sidebar Skip to footer

Non classé

Musique au Mas de Mingue !

Sur inscription au CSCS Jean Paulhan : 04 30 06 77 44 (Fabienne ou Sandrine),
Les enfants doivent être avec un adulte durant l’atelier. (à partir de 6 ans).

Un jeu à Jean Paulhan pour la Journée Internationale de Lutte pour le Droit des Femmes

Ce lundi, la Journée Internationale de Lutte pour les Droits des Femmes a été célébrée au Mas de Mingue, ouvrant une semaine dédiée à ce sujet plus que d’actualité, entre les écarts de salaires toujours en vigueur, le mouvement  #MeToo dénonçant les violences sexuelles, ou encore le manque de visibilité criant des femmes dans les postes à responsabilité.

Invitées au centre socioculturel Jean Paulhan, une vingtaine de femmes du quartier ont rejoint ce moment d’échange proposé par un partenariat de plusieurs associations : AMAOS, La Rencontre, et la Pléïade. C’est autour d’un jeu de société réalisé par l’association AMAOS et ses adhérentes portant sur le traitement de la femme dans la société, que se sont ouvertes les discussions, déclinées en plusieurs catégories matérialisées par des cartes-question telles « paroles de femmes », « qui suis-je », « clichés », « égalités-inégalités ». Un jeu sans gagnant ni perdant dont le but aura été de faire connaître des dates clés, des personnages féminins ayant marqué l’histoire, ou encore de mettre à jour les petites blagues misogynes et insidieuses couramment usitées au sein de notre société.

Une délégation municipale, menée par François Courdil, Adjoint délégué à la politique de la ville et aux centres sociaux, et composée notamment des adjointes municipales Dolorès Orlay Moureau et Carole Solana, a ensuite fait son apparition pour saluer l’initiative et inviter « les femmes à prendre leurs places au sein des quartiers ». Délégation qui s’est ensuite effacée pour reprendre le jeu dans lequel sont entrées les voix des deux adjointes, tandis que François Courdil quittait les lieux…

La Journée Internationale de Lutte pour les Droits des Femmes, une affaire uniquement de femmes ?

Une prévention gaz au Mas de Mingue, par Zalia, Nassira et Alice

Depuis lundi 11 Janvier, une petite équipe de jeunes gens vêtus de leurs vestes bleues sillonnent les habitations du Mas de Mingue à la rencontre des habitants. Faisant suite à la fuite de gaz de janvier dernier, le déploiement de six services civiques constitués en binômes mixtes, dirigés par la médiatrice Sonia Benkirat et mobilisés par un partenariat de l’association la Pléïade, Habitat du Gard, la ville de Nîmes et GRDF, se déroulera jusqu’à fin juin-début juillet, au Mas de Mingue, au Chemin Bas d’Avignon ainsi qu’au Val-de-Gour. Un total de 650 foyers qui se verront tous remettre un flexible de gaz neuf, et recevront de précieux conseils quant aux risques liés au gaz, mais aussi des idées pour mieux gérer les consommations d’énergies grâce à de petits écogestes pour économiser électricité, gaz, eau, mais aussi de l’argent sur les factures !

Quelques conseils et écogestes à adopter :

  • Aérer tous les jours le logement pendant 10 minutes pour éviter les intoxications au monoxyde de carbone dégagé par les chaudières et chauffages,
  • Ne pas surchauffer les logements, adapter les températures des chauffages et les régler sur 18°C ;
  • Vérifier les mastics des fenêtres pour éviter la perte d’énergie,
  • Acheter des éco-mousseurs pour les robinets, qui permettent de moins gâcher d’eau,
  • Prendre des douches plutôt que des bains,
  • Installer des ampoules LED qui consomment moins d’électricité que les ampoules classiques,
  • Utiliser des couvercles pour faire cuire des aliments, qui accélèrent le temps de chauffe.

Sorties famille !

Le secteur familles du CSCS Jean Paulhan propose pour les vacances de février, les sorties suivantes :

Lundi 22 février : promenade en garrigue au Mas de Mingue l’après-midi

Mardi 23 février : sortie en bord de mer au Grau du Roi avec pique-nique

Mercredi 24 février :  ballade et pique-nique au bois des Espeisses à Nîmes.

Fabienne assurera les inscriptions Le programme est susceptible d’évoluer en fonction des restrictions sanitaires et des conditions météorologiques.

Le confinement vu par…

Le confinement est trop dur pour moi et pour ma famille. Quand nous ne pouvons pas sortir, on est obligé de remplir une attestation à chaque fois, on est obligé de porter ce masque moche et d’être contrôlé chaque jour : c’est hyper stressant.

Avec 2 petits enfants toujours à la maison, mille pages de devoirs, cuisine 3 fois par jour et après… Après nous ne pouvons pas boire un verre de vin, on ne peut pas aller en boîte pour danser, s’amuser un peu, écouter de la musique et avoir une vie normale ! Chaque fois que je regarde un film, j’ai l’impression que j’ai 99ans, que je suis déjà vieille parce que je ne bouge pas. Pendant le confinement on est toujours à la maison et jamais seul : déjà, pour 2 personnes mariées depuis 8ans et qui sont ensemble 24h/24h, c’est trop dangereux, alors 2 personnes qui ont un fort caractère, c’est plus difficile de discuter, je vous le confirme !

Je voudrais danser toute la nuit, après avoir beaucoup bu de n’importe quoi, puis marcher dans la rue à 6h du matin, et respirer un peu de liberté.

Naïra

Les inscriptions pour les ALSH

Les inscriptions pour les ALSH des enfants de 8 à 17 ans auront lieu à partir de ce jeudi 4 février matin dès 9h00, auprès de Fabienne, au CSCS Jean Paulhan. Pour les sorties familles les inscriptions auront lieu ce vendredi 5 février dès 9h00, auprès d’Adila et Sandrine.